La journée internationale des câlins

Publié le 21/01/2020

5 minutes de lecture

bannière journée internationale des câlins

21 janvier 2020, c’est la journée internationale des câlins. C’est donc l’occasion de faire un énorme câlin aux gens que vous aimez, et pourquoi pas aux gens que vous ne connaissez pas si bien, voire pas du tout. 

Pour la petite histoire, cette journée fût l’idée d’un certain Kevin Zaborney, un révérend américain originaire du Michigan (aux États-Unis quoi) en 1986. Mais pourquoi il en est venu à mettre en place une journée du câlin ? Et bien, il constata une maussaderie ambiante dans la période post-fêtes/Saint-Valentin. Une accolade était, et est, un super moyen de réchauffer le cœur de tout le monde. Le révérend pensait que ça allait être un échec grandiose. Mais PAS DU TOUT. Cette journée a cartonné, s’est popularisée et s’est même propagée à travers le monde. En 2004, les Australiens ont même mis en place le mouvement « Free Hug » (câlin gratuit pour les non-bilingues). On peut reconnaître les adeptes avec leurs pancartes qui invitent n’importe qui à faire un câlin comme ça, pour se faire plaisir !

via GIPHY

D’un point de vue médical, un câlin libère l’hormone de l’ocytocine. Autrement, l’hormone de l’attachement ou du bonheur. Elle produit un effet d’apaisement et engendre une sensation de bien-être instantanée. 

raison 1Les câlins permettent de lutter contre le stress

Vous êtes des stressés de la vie ? Bienvenue dans le club. Un câlin permet de lâcher de manière instantanée la pression. Mais bon, comme dirait mon cher et tendre, la pression ne se subit pas, elle se boit (#labièrec’estlavie). Ce contact physique et humain permet de diminuer la tension artérielle et de ralentir son rythme cardiaque. En plus de ça, cela produit de ocytocines et des endorphines. Je vous propose donc qu’on se retrouve tous entre stressé(e)s et qu’on se fasse un câlin collectif. 

raison 2Les câlins sont bons pour notre santé

La résistance contre les virus de la période hivernale s’améliore grâce aux câlins ! Mais non ??? Et bah si. Des études ont démontré que le geste de l’accolade durant 5 à 10 minutes par jour permettait de renforcer le système immunitaire et pourrait même contrer certaines maladies cardio-vasculaires ! 

Bon par contre à éviter si vous avez la grippe ou la gastro…

raison 3Les câlins nous remontent le moral

Demander ça aux populations des pays du Nord : le manque de soleil, de lumière, le froid, le temps déprimant, les virus, la nostalgie post-fêtes, notre portefeuille vide, le retour au travail, etc… peuvent provoquer une dépression hivernale. C’est pour ça qu’il faut faire des câlins, encore et toujours, puisque l’accolade génère la production d’ocytocine, de dopamine et d’endorphine. Donc inutile de boire de l’alcool comme dans les pays nordiques (non ce n’est pas une blague), contentez-vous d’un câlin !

raison 4Les câlins améliorent notre faculté à communiquer

Un câlin est en fait un outil de communication non-verbale. En faire un ou en recevoir un peut parfois signifier plus que de simples mots. 

Inutile d’en dire plus, faites-vous des câlins, aimez-vous et dites-le vous !

Bonus de Tipii' : les câlins improbables

À demain dans le train !